Chronique 12 TRS : La petite boulangerie du bout du monde de Jenny Colgan

Couverture du livre

Résumé : Quand son mariage et sa petite entreprise font naufrage, Polly quitte Plymouth et trouve refuge dans un petit port tranquille d’une île des Cornouailles. Quoi de mieux qu’un village de quelques âmes battu par les vents pour réfléchir et repartir à zéro ? Seule dans une boutique laissée à l’abandon, Polly se consacre à son plaisir favori : préparer du pain. Petit à petit, de rencontres farfelues – avec un bébé macareux blessé, un apiculteur dilettante, des marins gourmands – en petits bonheurs partagés, ce qui n’était qu’un break semble annoncer le début d’une nouvelle vie…

La petite boulangerie du bout du monde est un roman « feel-good » publié chez Pocket en 2014.

Je le répète à chaque article, mais ce qui va suivre est mon avis personnel, et si vous désirez vous faire votre propre avis du roman, libre à vous de vous le procurer. Bisous.

La petite boulangerie du bout du monde, c’est un peu, encore et toujours, un roman où il est question de prendre un nouveau départ dans sa vie, thème récurrent dans les livres dit « feel-good ». Je me souviens, en ayant lu le résumé, avoir pensé : « Tiens, on dirait un peu à Samantha bonne à rien faire », et c’est en regardant la couverture du roman que j’ai vu ce petit commentaire « Délicieusement chaleureux » de Sophie Kinsella, l’auteure donc, de Samantha bonne à tout faire ; et c’est ce qui, je dois vous l’avouer, a motivé mon achat.

Nous suivons donc les aventures de Polly, une superbe cadre jeune et dynamique, dont l’entreprise tombe en faillite. Et oh mon dieu déjà, dès les premières lignes, je rouspète un peu. On tombe vraiment dans le cliché de l’installation, un peu au hasard, dans le plus petit village perdu qu’il est possible de trouver, scénario dont on nous bassine les yeux et les oreilles (si vous jetez un coup d’oeil à la catégorie Romance d’une certaine plateforme de streaming commençant par N et finissant par etflix, vous savez de quoi je parle), continuellement depuis quelques années maintenant. Mais si les scénarios se répètent, c’est qu’ils doivent bien marcher, et je ne m’arrête certainement pas dans ma lecture, bien décidée à donner une chance à ce livre.

J’avance, de chapitres en chapitres, peu à peu séduite par l’écriture de l’auteure : elle laisse transparaitre, grâce à un maniement aventureux de la plume, un certain nombre d’émotions qui atteignent le lecteur en plein coeur, notamment au deux tiers de l’oeuvre avec 2 (ou 3 chapitres) magnifiquement bien écrits, si bien que l’auteure a réussi à me faire pleurer. Elle décrit aussi également avec habilité la passion de la protagoniste, à savoir, préparer du pain (une multitude de pains différents), arrivant, par la simple description du produit, à nous mettre l’eau à la bouche.

L’intrigue, quant à elle, n’est pas forcément une découverte, ou quelque chose d’innovant : encore une fois on tombe dans le piège d’un feel-good ; mais l’auteure a su ajouter à son roman un petit plus, captivant le lecteur de ses scénarios secondaires qui ont su retenir mon attention, alternant entre le bonheur, la tristesse, et aussi un peu de colère envers l’auteure (vous saurez pourquoi en lisant le livre).

La fin n’est pas non plus une grande surprise, mais elle accompagne l’aboutissement logique de l’oeuvre bien menée, apportant au lecteur un sentiment de satisfaction qu’il est toujours agréable d’avoir lorsque l’on termine un livre. Ainsi, alors que j’avais des appréhensions au début, j’ai fini par beaucoup apprécier ma lecture, quitte à vouloir finir le livre le plus vite possible afin d’en connaître le dénouement.

À lire ou pas ? Absolument ! Fan de feel-good ou novices, ce livre ne fait pas du tout honte à cette catégorie et en rehausse même mon opinion. Lancez-vous, vous ne serez pas déçus (je l’espère du moins ahah).

4,5/5 pour ce petit livre sans prétention qui sait se faire lire sans invitation.

Voilà, c’est la fin de cette chronique, j’espère qu’elle vous aura plu ! Si jamais vous avez lu le livre et que vous souhaitez donner votre avis, n’hésitez pas à laisser un petit commentaire sous l’article !

Bouquinement vôtre, Jade

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s