Chronique 11 TRS : Ashes falling for the Sky par Nine Gorman et Mathieu Guibé

Résumé : Il n’est qu’une pluie de cendres. Elle s’est noyée dans un ciel trop vaste. Lors de la soirée de pré-rentrée à l’université, Sky, décidée à laisser ses démons derrière elle, jette son dévolu sur Ash. Prête à assumer cette aventure d’un soir, elle ignore les avertissements de sa colocataire et se lance dans le jeu de la séduction, mais perd lamentablement la partie. Elle fait fuir Ash, non sans avoir entrevu ses blessures. La part d’ombre d’un jeune homme qui a tout connu, même le pire. Surtout le pire…

Ashes falling for the Sky est une romance écrite par Nine Gorman et Mathieu Guibé. Elle a été publiée chez les éditions Albin Michel et est sortie en novembre 2018 (à l’heure actuelle, le deuxième tome, Ashes falling for the Sky : Sky burning down to Ashes est déjà sorti).

Disclaimer : je rappelle encore et toujours que cette chronique reflète mon avis et uniquement mon avis personnel, et que si vous désirez vous faire votre propre opinion de ce livre, il suffit de vous le procurer. Je ne dénigre en aucun cas le travail fournit derrière par les auteurs, j’analyse simplement ce que j’ai ressenti en lisant le roman. Bien à vous, Jade.

C’est à la suite de nombreuses revues sur ce livre, et son deuxième tome, que je me suis lancée dans la lecture de ce roman. Attirée par la couverture, par ses courbes aguichantes et sa couleur grise en volute, je me suis décidée à l’acheter, au détour d’un rayon livre de supermarché.

C’est une romance, et comme vous le savez, je ne suis pas friande de ce genre de lecture. Ou du moins je les trouve, pour la majorité, redondantes et clichées. Mais j’avais espoir pour ce livre, qui a été encensé par la critique. Le prologue, une ellipse d’une grande partie du livre, est assez intéressant et nous donne envie de connaître l’histoire des personnages : il arrive remarquablement bien à aguicher le lecteur et à l’encourager dans la poursuite de sa lecture.

Pourtant, le début me déçoit, et je me retrouve face à face avec les « College movies », ces romances universitaires ponctuées de sororités aux noms grecs répétitifs. La jeune fille un peu blessée, fille « de », qui souhaite prendre un nouveau départ, échapper à sa famille, tombe sous le charme du bad-boy de l’université… Nous n’en finissons plus du sempiternel refrain de la romance banale et évidente. Pour ajouter à cela que le déroulement de l’histoire me parait un peu indolent, voir nonchalant, et passé le milieu du livre, j’arrive enfin à découvrir un minimum d’action, rehaussant alors mon estime pour ce livre.

Néanmoins, j’ai beaucoup apprécié la plume des auteurs, retranscrivant les émotions de chacun des deux personnages. Ce livre se sert en effet d’un récit à la première personne du singulier, alternant entre les points de vue de nos deux protagonistes permettant ainsi de créer un lecteur quasi omniscient de la situation. Quasi, puisque les auteurs arrivent à entourer leur deux personnages d’un suspens un suspens, agrémentant l’histoire de scénarios parallèles rendant plus profonde la lecture de ce livre et amenant le lecteur à se questionner (mais pas très longtemps, la majorité de ces ajouts étant assez prévisibles).

L’histoire, en elle-même, est attachante, tout comme Ash et Sky. On y découvre des passés sombres, alambiqués, et les auteurs abordent des sujets sensibles comme le suicide, l’avortement… C’est d’ailleurs quelque chose que je salue, puisqu’ils réussissent à en parler d’une manière non pas libérée, mais respectueuse, et sans jugement. Tout ceci est parfois ponctué d’une touche d’humour agréable, légère pour ne pas paraitre inopportune dans ce contexte, ce que j’ai fortement apprécié.

Finalement, ce livre a pour moi le goût de l’inachevé. La fin se termine en queue de poisson, se voulant rajouter du suspens dans la suite, incitant le lecteur à acheter le tome 2 ; et pourtant, je ne suis pas sure de faire ce choix. Peut être donnerai-je une chance, tout de même, à son deuxième tome, pour voir comment de nouveaux sujets peuvent y être abordés, comment peuvent évoluer ces personnages cassés, abimés par la vie ? Mais j’ai peur de me retrouver dans un énième cliché qui me fasse regretter mon achat. L’avenir nous dira le reste.

À lire ou pas ? J’aurai tendance à dire que oui, vous pouvez lire ce livre si vous n’avez pas peur de vous retrouver dans une romance un peu stéréotypée. Mais l’histoire d’amour est assez intéressante, ce qui donne un aspect positif au livre.

3,5/5 pour les sujets abordés

Et c’est la fin de cette chronique ! Avous-vu lu Ashes falling for the sky ? Si oui, qu’en avez-vous pensé ? N’hésitez pas à en débattre en commentaire.

Bouquinement vôtre, Jade

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s